Connexion

 
Présentation historique de la revue

 

La Fédération historique de Provence est créée en 1950 pour regrouper les sociétés savantes de cette région. Dès sa fondation, elle décide de publier « une revue d’érudition consacrée à l’histoire régionale. » Le premier directeur de cette publication est Joseph Billioud, conservateur de la Bibliothèque municipale et des archives communales de Marseille. À sa mort, en 1963, il est remplacé par un comité de direction associant trois historiens de la Faculté des Lettres d’Aix-en-Provence et Edouard Baratier, conservateur aux Archives départementales des Bouches-du-Rhône. Ce dernier est la véritable cheville ouvrière de la revue. Lorsqu’il meurt brutalement en 1973, Paul-Albert Février, professeur d’histoire romaine à la Faculté d’Aix prend en mains la revue. Surchargé de multiples responsabilités, il demande en 1981 à Noël Coulet, professeur d’histoire médiévale de le remplacer.

Dès sa fondation, la revue a le souci de couvrir l’ensemble de l’espace provençal. Elle entend ne pas limiter son approche à l’histoire stricto sensu, mais aussi faire place aux disciplines voisines que sont l’archéologie, l’histoire de l’art, l’histoire du droit, la géographie, l’ethnologie et l’histoire littéraire. Centrée sur la Provence, elle n’hésite pas à l’occasion à présenter une démarche comparatiste qui inscrit les résultats de la recherche régionale dans un cadre méditerranéen.

A partir de 1980, la politique éditoriale a privilégié les numéros permettant de faire le point sur l’état de la recherche dans un domaine particulier. C’est le cas par exemple du numéro de 1983 sur les ex voto qui confronte l’apport des recherches de Bernard Cousin sur la Provence moderne et contemporaine à l’histoire médiévale de cette pratique et aux résultats des enquêtes menées dans le bassin septentrional de la Méditerranée. Ces numéros thématiques permettent la publication des actes de rencontres scientifiques tenues dans différents centres de recherche de la région (les laboratoires de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, et notamment l’UMR TELEMME, l’Université d’Avignon, l’antenne marseillaise de l’EHESS, le centre d’histoire religieuse de Frigolet…).

La revue publie également les actes des congrès organisés par la Fédération historique de Provence. Des numéros hors-série, que l’on trouvera également sur ce site, contiennent les actes des congrès organisés avec les sociétés savantes de Ligurie, le recueil de Mélanges offerts à Raoul Busquet, conservateur des archives des Bouches-du-Rhône et grand historien de la Provence, et les communications présentées lors d’un colloque sur le protestantisme en Provence.


Noël Coulet, Responsable éditorial